Parquet bambou | Aiko

|||
Espace client
Votre Panier

0 article
0 échantillon
Voir mon panier

Actualités parquet bambou

  • Le juste prix

     

    Prix et qualité du parquet bambou : la bonne équation, le juste prix...

    Le juste prix

    Prix et qualité du parquet bambou : la bonne équation, le juste prix...

    En terme de juste prix, une définition simple consiste à évoquer le rapport qualité prix : le prix d’un produit s’évalue non dans l’absolu mais au regard de à sa qualité .

    La qualité d ‘un parquet bambou se détermine suivant 3 grands axes :
     
    - origine et moment de coupe de la matière première,
    - méthode de  traitement de cette matière première
    - produit utilisés dans la transformation du produit
     

    Prenons l’exemple du parquet de bambou Vertical Ambre diamant que nous proposons à 28.90 euros.

    Sur le marché du parquet bambou, les prix de ce produit varient de 23 euros à 50 euros.

    Quelles sont alors les différences qui peuvent justifier cet écart de prix ?

    Le produit à 23 euros est une entrée de gamme :

    - la matière première (lame de bambou) est issue de coupe de bambou jeune 3/4 ans
    (moins stable, moins résistant, ...)

    - Les colles liantes et les vernis utilisés ne répondent pas au standard de qualité européen

    - En sortie de production les lames ne sont pas triées et cela ne confère aucune garantie d’uniformité de tonalité

    Le produit haut de gamme :

    - la matière première (lame de bambou) est issue de coupe de bambou entre 5 et 6 ans se qui confère au produit...

    - Les colles, huile, vernis et autre produits utilisés sont importées d’Europe et répondent strictement aux normes en vigueur.

    - Les lames sont triées par tonalité ce qui induit une uniformisation de votre revêtement

    Est à dire qu’ à 23 euros on ne peut pas avoir un produit haut de gamme ? oui !

    Est ce à dire que je dois payer 50 euros pour avoir un produit haut de gamme ? C’est à voir ....

    Nous proposons ce produit à 28.90 , Pourquoi et comment ?

    Au départ aucunes concessions sur la qualité bien au contraire : un suivi et une sélection pointu des usines pour optimiser la fabrication des produits.

    Suivi :Depuis 2004 nous visitons et contrôlons régulièrement nos 4 usines en faisant évoluer les les matières premières utilisées pour la production : vernis Treffet, vernis Bona... 
    Sélection :Parce que on ne peut être bon en tout, chaque usine a été choisi pour sa spécialité : une pour le densifié, une autre pour le Cross....

    A l’arrivée une structure lègère :
    pas de boutique, peu de personnel, une distribution directe sans intermédiaire....

    Au final pour vous un prix juste.

    Alors ne cédez pas à la tentation de l’investissement non durable à 23 euros : sur un salon a 40 m2 cela ne représente que 120 euros d’économie. inutile de prendre le risque d'avoir un produit décevant.

  • Contrecollé en 10 mm : une vraie réponse “parquet” à vos contraintes techniques de hauteur !

     

    Rénover un habitat pose souvent un certain nombre de contraintes et plus particulièrement celle des hauteurs de pose à respecter par rapport à une structure existante.
     
    Sélectionner des contrecollés de 10 mm c‘est pour CYR DISTRIBUTION offrir à ses clients le choix d’un véritable parquet. En effet le marché des revêtement de sol de petite épaisseur est aujourd’hui occupé principalement par des stratifiés qui ne répondent pas toujours aux envies et/ou  besoins des acheteurs.
    Résistance, stabilité, pose rapide et économique, véritable parement d’essence de bois noble...autant d’atouts qui font aujourd’hui le succès des parquets contrecollés.
     
    A notre gamme existante de contrecollé “grande lame large lame” – à redécouvrir sur notre site pour vos projets design !  – s’ajoute donc aujourd’hui 4 références de contrecollé 10 mm, véritable alternative “parquet” aux produits existants dans cette dimension à moins de 30 euros le m2 !
     
    Structure du contrecollé :
    Couche d’usure : 2.5 mm de bambou massif – qui est la norme pour obtenir l’appellation “parquet”-
    Support            : 7.5mm  de HDF ( High Density  Fiberboard ) fibre de bois + liant
     
    Parement ( couche d’usure) :
    4 finitions au choix : Vertical ambre - Horizontal ambre - Strand Woven Naturel - Strand Woven Ambre
     
    Dimension des lames : 920 x 125 x 10 mm (2.5/7.5)
     
    Pose : à clipser

  • Normes incendie des parquets bambous

     

    Normes incendie des parquets bambous

    La réaction au feu représente la tendance d’un matériau de construction à participer au développement d’un feu.

    Ce critère concerne uniquement les matériaux de revêtement (sol , façade, murs ).

    Le classement français de réaction au feu va de incombustible à facilement inflammable.

    M0 : incombustible
    M1 : non inflammable
    M2 : difficilement inflammable
    M3 : moyennement inflammable
    M4 : facilement inflammable

    Lorsque le marquage CE d’un produit est en vigueur et dans un souci d’harmonisation européenne, ces classifications nationales laisse place aux Euroclasses.

    Les matériaux de construction sont hiérarchisés en 7 Euroclasses :

    A1-A2-B-C-D-E et F

    Les meilleurs matériaux du point de vue de la réaction au feu sont répertoriés dans les classes A et les plus mauvais dans les classes F.

    A cette classification vient s’ajouter une distinction entre les revêtements de sol et les autres matériaux : ainsi la classe se complétera d’un Fl (pour  « floor ») pour les revêtements de sol.

    Enfin, il existe des classifications additionnelles qui mettent en jeu deux aspects complémentaires à la classe de contribution au feu :

    • Le premier concerne la production de fumée : s (pour « smoke ») s1 -pas de fumée- ; s2 –fumées- ; s3 - fumées importantes-

    • Le second est relatif à la production de gouttelettes : d (pour « droplets »

    Leur indication n’est pas obligatoire, contrairement aux Euroclasses.

     

    Suivant ces classifications, le parquet bambou est classé CFl-s1 équivalent à un niveau M2 nationale.

    La norme incendie du parquet bambou est donc : EN13501-1 : CFl-s1

    Cette norme s’inscrit dans le cadre d’une réglementation du risque incendie visant en priorité la sauvegarde des personnes. Cette réglementation s’articule autour de plusieurs textes :

    • Le code du travail : dispositions spécifiques concernant l’exploitation des bâtiments que doit appliquer l’employeur.

    • La réglementation relative aux établissements recevant du public

    • La réglementation régissant les immeubles de grande hauteur

    Ainsi si vous souhaitez poser du parquet bambou dans votre entreprise, dans votre programme immobilier ou dans une boutique vous devez impérativement vous reporter à la norme en vigueur pour valider votre choix…

    Plus rarement pour un particulier, des dispositions locales peuvent exister (zone forestière par exemple ) ainsi que des règles contractuelles d’installation via les contrats d’assurance habitation.

  • Le parquet bambou INDUSTRIEL ... pourquoi pas ?

     

     

    Parquet bambou Industriel

    Ne voulez vous pas un parquet un peu different ?  un design unique adoré des architectes
    tres moderne et tres resistant. Le plancher bambou industriel est composé de lames de 10 à 15 mm d'épaisseur, maintenues en bloc par un adhésif 


    L installation est un peu plus longue qu'un parquet standard

    1 - Coller le parquet
    2 - Ponser le parquet
    3 - Avec le residue du ponsage et un liant mastiquer le parquet pour boucher les asperités
    4 - Apres sechage, poncer
    5 - Vernir le parquet

  • Parquet bambou flottant compressé à clipser

     

    Parquet Strand Woven, Parquet de bambou compressé, parquet de bambou a clipser
     Fabriqué à base de cordes de bambou compressé, ce parquet à une resistante et une densité incroyable ! plus de 20 kg au m2 un résultat au test "Janka Ball" de 2820 psi (1420 pour le parquet de chêne)
    Ce parquet est réalisé à partir de fibres continues d’un bois spécial de bambou et fortement pressées. Après abattage du bambou à une certaine hauteur, les grandes pièces réservées pour la production de parquets classiques, les fibres restantes sont cuites dans un traitement liquide pour éliminer tous les sucres et/ou insectes. On procède ensuite au séchage, puis les fibres sont engluées et posées en bales, ce qui donne cet aspect de “corde tressée”. Les bales sont ensuite placées entre de lourdes plaques pour être très fortement pressées. Enfin, on procède à la cuisson au four jusqu’à faire durcir et sécher complètement les blocs. Quand on les sort des presses, les blocs sont prêts à débiter comme des troncs pour faire des parquets classiques. Grâce à ce procédé, les parquets “corde tissée” (strand woven) sont deux fois plus résistants que les autres parquets de bambou traditionnels.

En naviguant sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité
J'accepte